Portrait à la sanguine

Portrait à la sanguine d’une jeune femme par Paul-Aimé Vallouy. Peintre, illustrateur, designer et professeur de dessin (1832-1899).

Rédaction : Emmanuelle Magnenat

La finesse de ce portrait est due non seulement au talent et à la maîtrise de l’artiste, mais aussi au médium utilisé : la sanguine. Je possède encore 4 dessins similaires de portraits féminins. Le vieillissement du papier avec ces piqûres brunes ajoute un charme désuet à l’ensemble. 

Paul-Aimé Vallouy réalisa donc ce portrait à la sanguine. Ce sont les crayonnés rougeâtres qui servent à esquisser la personne représentée. L’artiste a utilisé le pastel blanc sur le fond afin de faire ressortir son sujet principal. Celui-ci est utilisé en plus pour donner les effets de lumières sur le visage et les plis des vêtements. L’ensemble est réalisé sur un papier beige foncé qui s’allie harmonieusement avec le rouge du crayonné à la sanguine.

J’enseigne cette technique à l’atelier dans les cours de dessin aussi bien pour des expressions classiques que modernes.

Vous pouvez vous procurer des tirages de ce portrait à la sanguine à encadrer ainsi que divers articles pour la maison avec ce dessin sur Society6 ou sur Redbubble (tirages d’art et articles de décoration).

portrait à la sanguine

Qu'est-ce que la sanguine ?

La sanguine désigne une famille de pigments de couleur rouge terre. Celle-ci se décline également en orange, ocre, marron, beige.

On trouve des craies, des crayons et des pastels de couleur sanguine. La couleur sanguine est produite historiquement à partir de l'hématite, une roche contenant de l'oxyde de fer.

Par extension, une œuvre (monochrome) exécutée avec de la sanguine porte le nom de sanguine.

La sanguine trouve son utilisation naturelle dans la production de croquis, de modèles vivants et de scènes rustiques. Elle est idéale pour le rendu des modelés et des volumes.

La sanguine sous forme de craie s'étale facilement et a une utilisation proche de celle du fusain ou du pastel. Elle nécessite ainsi d'être fixée à la fin de l'exécution de l'œuvre.

Comme pour le pastel, le ton du papier est primordial pour l'exécution d'une sanguine. Ainsi, une technique picturale ayant été mise au point pendant la Renaissance, la technique des trois crayons, consiste à représenter un modèle vivant à l'aide d'une craie sanguine, d'une pierre noire et d'une craie blanche sur un papier teinté (couleur crème par exemple). La combinaison de ces couleurs permet de rendre toutes les nuances carnées du modèle vivant avec le plus grand réalisme.

Wikipédia
Paul-Aimé Vallouy (1832-1899)

Paul-Aimé Vallouy (1832-1899)

Peintre, professeur de dessin.

Paul-Aimé Vallouy étudia la peinture à l’école des beaux-Arts de Paris. Il passa quelques années aux Indes comme peintre du Maharadjah Murtada Vurmak KS de Travancore, Indes Orientales. Plus tard dans sa vie, il rentra en Suisse et fut nommé professeur de dessin au collège de Vevey. Il y enseigna pendant 26 ans et pris sa retraite en 1891. Il fut également chargé de dessiner les costumes de la Fête des Vignerons, célébrée à Vevey en 1889.

L’atelier est animé par Emmanuelle Magnenat, descendante d’une famille d’artistes. Voyagez dans le temps et dans les travaux de chacun dans la rubrique “Depuis 1832”.