“Ferdinand Hodler – Documents inédits”

La fondation Bodmer présente une exposition des Archives Jura Brüschweiler concernant mon arrière-grand-père, Ferdinand Hodler. 

Des lettres, croquis et objets y sont présentés dont certains que j’avais vus encore à la maison durant mon enfance comme la palette ou encore l’accordéon sur lequel j’avais – tant bien que mal – essayé de jouer. 

Pour plus d’information, allez visiter le site des Archive Jura Brüschweiler dont l’équipe est très dynamique et sympathique. 

Lien vers le site de l’exposition à la Fondation Bodmer 

Pinceau, couteaux à peindre, boîte à couleurs et étui à cigares de Ferdinand Hodler. Genève, Archives Jura Brüschweiler. Photo: Pierre Montavon.
Palette de Ferdinand Hodler. Bois, 28,3 x 35,9 cm. Genève, Archives Jura Brüschweiler. Photo: Pierre Montavon.
Accordéon de Ferdinand Hodler. 28,5 x 29 x 18,5 cm. Genève, Archives Jura Brüschweiler. Photo: Pierre Montavon.
Lettres et cartes postales provenant de la succession de la famille d’Emma Schmidt-Müller. Genève, Archives Jura Brüschweiler. Photo: Pierre Montavon.
Emil Orlik, Ferdinand Hodler assis dans son atelier jouant de l’accordéon, 1911. Genève, Archives Jura Brüschweiler. Photo : Archives Jura Brüschweiler.

Ferdinand Hodler (1853-1918)

Peintre suisse célèbre pour ses paysages, ses fresques, ses portraits et ses compositions en parallélisme. 

Elève de Barthélemy Menn, il participe de façon régulière à des expositions suisses et internationales. Un de ses plus célèbre tableau, “La nuit” (1889-1890) sera jugé obscène à Genève et censuré. Le tableau triomphera quelques mois plus tard à Paris. En 1897, il introduit les principes du parallélisme. Ses œuvres sont conservées dans les plus importants musées de Suisse et d’Europe.

Père de Pauline Valentine Hodler (-Magnenat).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code