Sploutchs en devenir

Un jour de décembre, je fis l’erreur puérile de vider un tube de peinture dans mon assiette alors que je n’en nécessitais que d’un brin. Alors, mon professeur de dessin, Emmanuelle, eut l’idée de « sploutcher ». C’est-à-dire, écraser le résidu de peinture sur une feuille et réaliser un dessin à partir de cette tache. Et le « sploutchisme » naquit. Depuis, j’ai réalisé une multitude d’oeuvres à partir de « sploutchs » en tous genres.

32 pages – couleur
Genre : art book
Textes et Dessins : Arthur Pittet

Réalisé en cours de dessin

Lire en ligne / télécharger

Arthur

Arthur

Avant de faire du sploutchisme, il faisait du manga. Mais depuis que les taches l'ont attrapé, il sploutche chaque semaine pour notre plus grand plaisir.